CR REG 7 – 14/06/20 – Roulage en groupe (par Oli4)

Le parking de Decathlon de Villabé ressemble aujourd’hui à une foire aux bestiaux : entre trois inconnus et leurs SDS, la Casim 91 et la Casim 77, ça fait du monde!

Aujourd’hui les groupes sont préparés à l’avance : première année de maternelle, médium et ceux qui ont eu leur bac et ont le droit de rejoindre le groupe des excités.

On nous annonce un roadbook un peu plus long qu’à l’habitude. Là, on sent toute la veine commerciale de Sylvain qui nous annonce pourtant que le temps de parcours et les kilomètres seront à l’identique des précédents REG. Comprenne qui pourra …
Ça roule plutôt bien et pourtant les bucoliques nous rattrapent. On s’est perdus ou ils tartinent?
Virages, villages, petits tronçons de route non revêtue au grand plaisir de certains et petit arrêt en forêt de Fontainebleau.

Nous repartons sur les routes du Gatinais, fermes ici, pigeonniers là-bas, église sur notre gauche (cette gauche 👉) 😉 , après on s’étonne de faire des demi-tours…) et nous arrivons finalement au lieu tant attendu où nous devons déguster la spécialité locale : le fameux couscous royal.

Bon ce n’était pas mauvais mais je pense que nous nous ( je dis bien « nous ») sommes fait un petit peu empapaouner au niveau de la tarification. il faut tout de même les remercier d’avoir bien voulu accepter sur leur terrasse cette bande d’abru… d’alco… non pardon de motards en grand appétit. On ouvre les parasols qui se transforment en parapluie ; heureusement ces petites gouttes ne seront là que pour nous faire quelques frayeurs et nous mangerons au sec. On reprend la route il fait beau.

On rentre dans le 45 on sort du 45, on rentre dans le 45, j’ai cru un moment que que nous tournions en rond car les apiculteurs du coin affichent la même enseigne jaune avec un gros soleil « miel du Gâtinais ».
Il n’y a pas que les hommes qui ont faim il faut aussi abreuver les machines. Ça vaudrait le coup de revenir dans le coin il y a 10 centimes d’écart avec le prix de chez nous.

On reprend la route, le rythme se maintient mais une dernière pause s’impose au pied des rochers de la forêt de Fontainebleau dans un « gîte Canard ». Pour faire suite à une discussion de table, j’en suis à 3.9L/100km.

Mais la journée n’est pas terminée : voici donc une nouvelle activité à mettre au profit de la Casim 91, la remontée en interfile en groupe. Je n’en dirai pas plus.
Débrief rapide après une journée finalement sèche et un parcours un petit peu plus long que d’habitude.

Faites de beaux rêves, reposez-vous, prenez soin de vous et toujours de gros bisous derrière le masque.
Olivier
PS: ça c’est la tête qu’on fait fait quand on est content d’être à la Casim91

Merci Olivier pour ce CR tout en couleur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *