CR REG 8 et la fin de l’histoire des melons – 05/07/20 – (par Babou)

Avant toute chose, je tiens à revenir sur l’histoire de mes melons dont le titre qui fut donné est « Les melons de Babou » et qui, apparemment, ont marqué quelques esprits et dont certains veulent connaitre la fin. Rassurez-vous, cela n’est pas un scénario pour les moins de 18 ans lol

Cette histoire remonte début juin, pour être exacte le dimanche 7, date du premier roulage en groupe de la Casim 91 depuis le déconfinement. Etant arrivée au point de rendez-vous et le plein de ma moto ayant été fait, je m’aperçois que j’ai oublié ma bouteille d’eau sur la table de chez moi. Nous attendons encore quelques personnes pour partir en balade alors je me décide pour aller à la petite épicerie non loin du Flunch pour remédier à mon oubli. Là fut ma première erreur…Tentée par des melons et ayant de la place dans mon top case, je me décide à en acheter 2 en plus de ma bouteille d’eau Cristalline (je cite le nom car cela à son importance dans la suite de mon récit).

Achats effectués, je retourne sur le parking de Décathlon pour le départ de notre roulage. Les groupes sont constitués et j’ai le plaisir de rouler avec Guéna qui payera le prix de ma compagnie de son repas (depuis, elle ne roule plus avec moi, je vous le confirme lol). En effet, n’ayant pas de top case, elle me demande si j’ai de la place pour prendre son repas dans le mien. Pas de souci. Nous partons donc en direction de Moret sur Loing.

Pour nous encadrer, Anne (Wonderwommanne) et Sylvain sont là. Sur le début de la matinée, c’est Anne qui ouvre et nous savons tous qu’Anne aime le dynamisme. Nous sommes donc un groupe bucolidynamique (mes melons ont dû apprécier car ils se sont bien promenés dans mon top case).

C’est bien car on sort un peu de notre zone de confort et cela permet de nous faire progresser aussi. Nous enchainons quelques jolis virages pour arriver à notre première pause à Larchant. Là premier épisode : les melons ont écrasé un de mes Kiri dans mon top case. Il faut donc nettoyer tout cela avant de repartir pensant naïvement que tout ceci n’était qu’une petite anecdote et que tout serait fini ensuite. Deuxième erreur… J’effectue donc ce nettoyage pendant que je discute un peu avec mon groupe. Il est temps de repartir et tout est propre…pour le moment.

Nous voilà donc reparti en direction de Moret. Le temps se maintient et il fait bon pour rouler. Sylvain a repris la tête du cortège et nous traversons de jolis villages avant d’arriver sur notre lieu de restauration au bord du Loing. Nous arrivons en même temps que les nuages qui nous offrent une fine pluie pour notre début de pique-nique.

Deuxième round : les melons ont encore fait des leurs. Cette fois, quand j’ouvre mon top case, le deuxième Kiri est anéanti ainsi que le repas de Guéna (je suis encore désolée). Il faut tout renettoyer et la pluie est là. Je sors tout du top case et avec quelques mouchoirs, je nettoie tout avant d’aller manger ce qu’il me reste à manger. Je pense que c’est à ce moment-là que j’aurais dû lâchement abandonné mes melons sur le bord de la route… La pause repas se passe bien. Tous les groupes sont arrivés et nous pouvons tous nous retrouver pour échanger sur cette sympathique matinée.

Nous repartons donc tous repus pour la deuxième partie du roulage. Anne reprend les rênes de notre convoi. Elle sent que la fatigue du « après repas » se fait sentir et reste plus zen. Dernière pause de la journée et là, dernier épisode : les melons ont ouvert le bouchon de ma bouteille d’eau. Vous savez les bouchons tous pourris des bouteilles de Cristalline grrr. Bref le top case est rempli d’eau car même si j’avais bu, je n’avais pas bu le 1,5 litre de la bouteille.

Voilà tout est trempé : le permis de conduire, la carte bancaire (dont le paiement sans contact a été HS qq jours), la carte grise que j’ai eue du mal à sortir de sa pochette et le téléphone portable que je n’ai jamais pu récupérer malgré un séjour dans le riz.

J’ai pu néanmoins récupérer mes photos (plus de 2 ans de photos de ma crapule) et pour moi, c’était l’essentiel mais bon, compliqué de retrouver tous mes numéros de téléphone en période de télétravail…

Bref, il y a plus grave dans la vie et ce sont des aléas qui noircissent un peu une journée mais pas plus. J’en rigole maintenant mais je vous avoue que ce n’était pas le cas le soir même. En tous les cas, j’ai passé une agréable journée de roulage avec mes compagnons de fortune. Encore merci à nos ouvreurs/fermeurs et mes compagnons de route. Pour la dernière anecdote, les melons ayant reçu finalement beaucoup de chocs, n’étaient même pas bons… Mais mon top case est toujours en place.

Maintenant voici le court compte-rendu du dernier roulage de la saison pour lequel j’ai été nommée pour le compte-rendu.

L’année fut particulière pour cette première saison de la Casim 91 et nous avons tous vécu une situation inédite. Nous avons tous, en ce jour, une pensée pour Franck, qui fut un membre actif et souriant de cette association. Repose en paix.

Nous sommes le 5 juillet. Nous nous retrouvons à Etréchy, le long de la N20 dans un restaurant pour cette dernière journée de la saison. C’est le jour de l’Assemblée Générale de notre association. C’est un des moments importants de la vie associative car c’est un peu le bilan et l’état des lieux d’une année de vie pour une association.

Nous sommes donc plus d’une vingtaine à nous retrouver pour écouter ce bilan et voir les perspectives qui sont envisagées pour l’année suivante. Mais avant tout, place au petit déjeuner convivial où chacun est content de se retrouver avant d’entamer la « trêve estivale ». Nous prenons place autour des tables et partageons des souvenirs de cette année riche en émotions et discutons tous de nos projets de vacances. Nous assistons ensuite à l’Assemblée Générale où le déroulement de l’année dans tous les domaines nous est retracé. Le nouveau CA est élu avant que ce dernier se réunisse pour faire le point.

Il est alors l’heure de se restaurer et nous profitons tous du buffet pour reprendre des forces avant le roulage de l’après-midi. C’est le seul roulage qui a lieu sur une demi-journée mais il faut néanmoins rester vigilant.

A la fin du repas, tout le monde s’équipe et Michel et Roland de la Casim 77 viennent en renfort pour l’encadrement. D’ailleurs, ce sont eux qui encadreront le groupe dans lequel je roulerai. C’est un groupe bucolique exclusivement féminin (hormis nos ouvreurs/fermeurs bien évidemment).

Après une photo de groupe et les instructions de roulage en groupe, nous voilà partis sur les routes du Sud parisien pour un roulage de moins de 130 km pour rejoindre la vallée de Chevreuse. Le rythme est cool et les routes sont belles et souvent ombragées. La vallée de Chevreuse est connue par les motards parisiens pour être remplie de beaux virages. Quand le soleil est là, les motos sont souvent nombreuses (voire trop nombreuses) en vallée de Chevreuse mais là, comme la météo est mitigée ou est-ce parce que certains sont déjà partis en vacances, les routes sont fluides et cela est bien agréable.

La pause a lieu dans un petit bar de la vallée sous les arbres où pour y accéder, il y a une belle pente à descendre. C’est ici que je chutai bêtement suite à un coup de frein trop brutal et me voilà désignée d’office pour ce CR.

Encore merci à Patrice d’être venu m’aider à relever ma moto et l’avoir garée gentiment au parking. J’avoue que je ne m’en suis sortie qu’avec un hématome sous le genou alors tout va bien et la demoiselle n’a rien (merci les top blocks).

Nous sirotons notre boisson sous les arbres avant de repartir en direction d’Etrechy. Le rythme est toujours aussi souple et nous trouvons toutes nos marques au sein du groupe. Nous voilà de retour à Etrechy où les jumeaux nous offre un petit goûter avant de rentrer chez soi.

Dernier petit débriefing de la journée par l’équipe encadrante et chacun repart de son côté. Nous savons que nous nous reverrons pour la plupart à la rentrée en septembre. Encore merci à Michel et Rolland pour leurs conseils et leur bienveillance ainsi que leurs gourmandises qui ont été appréciées en fin de roulage.

En attendant, bonnes vacances à tous et prenez soin de vous.

Merci Babou pour cette mise au point sur les melons et pour ce CR du dernier REG de la saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *