CR CPM en Ligne 05 – Secourisme (par Gaëtan)

Avant de démarrer ce CR nous voudrions remercier chaleureusement Guillaume d’avoir pu assurer ce CPM secourisme en visio, nous soulignons son grand professionnalisme pour son intervention, et oui, a la C91 nous avons de la chance d’avoir des pros du métier pour nous transmettre leur savoir 😁

La CASIM 91

Alors encore une fois je crie à l’injustice. Depuis 1 an que ce foutu Covid-19 nous gâche la vie, les CPM c’est à 9h30. Je me connecte donc à 9h20.

Voilà je suis bon dernier sur 20 participants. J’ai gagné le pompon du CR.
Le thème du jour, le secourisme. Cela se réparti en 3 grands groupes.

Protéger:

  • En se protégeant en priorité et en protégeant la victime.
  • Se garer après l’accident afin d’éviter le sur-accident.
  • Mettre des personnes à 150 mètre puis à 50 mètres de l’accident afin que les gens ralentissent en sécurité.

Alerter :

  • Alerter ou faire alerter le plus tôt possible en ayant le plus d’informations à fournir au secours.
  • Vous êtes les yeux et les oreilles des secours. Des infos clairs précise et rapides.
  • Composer le 15 SAMU ou le 18 sapeur-pompier. Privilégier les numéros locaux plutôt que le numéro européen comme le 112 afin de gagner du temps.
  • Laisser vous guider par vos interlocuteurs, ils ont l’habitude.

Secourir, 2 cas principaux.

1. L’inconscient qui respire :
  • Poser une question simple par exemple: « Monsieur comment vous appelez-vous ou bien serrez mes mains ».
  • Si il n’y a pas de réponse, préserver les voies aérienne et mette en PLS avec son casque visière ouverte ou modulable ouvert.
  • Et couvrir pour éviter le refroidissement de la victime inconsciente .
2. L’arrêt cardio-respiratoire :
  • La victime est inconsciente et après vérification elle ne respire pas, aucun mouvement de la poitrine.
  • Ne pas perdre de temps chaque minutes perdue c’est 10% de chance de survie en moins.
  • Passez l’alerte !
  • Commencez la réanimation cardio-pulmonaire a raison de 100 à 120 pulsions par minutes maximum en effectuant une pression sur le milieu du thorax au niveau du sternum. Vous devez descendre de 5 à 7 cm.
  • Maintenez vos coudes bloqué et utilisez le poids votre corps. Demandez à une personne de trouver un défibrillateur semi-automatique (DSA) avec l’appli Staying Alive.
  • Adaptez le massage en fonction de la victime et de sa corpulence, jeune ou personne âgée.

Les hémorragies :

  • Gardez vos gants, mettez des gants en vinyle ou utiliser un linge propre pour aller chercher des traces sang au plus près du corps. Sans enlever les vêtements de la victime.
  • Si une hémorragie est décelée faire une point de compressions manuel sur l’endroit de la « fuite » pour arrêter le saignement.
  • Faire ensuite un pansement compressif, si cela ne suffit pas faire en un second !!
  • Si un corps étranger (os cassé ou autre) pratiquer un garrot en dernier recours au dessus de la plaie.
  • Notez l’heure de pose. Prévenez les secours de la pose du garrot.
  • La règle des 3A: Allonger, Appui, Alerte.
  • Si vous avez été exposer au sang, vous devez le signaler pour être pris en charge.

Les Traumatismes :

  • Identifier les signes de gravité et effectuer les gestes adaptés.
  • Passer l’alerte.
  • Pour les traumatismes supérieur et où cervicaux, effectuez le maintien tête en vous installant confortable car ça va durer !! Allongez vous dans le prolongement de la victime maintenez bien la tête de la personne et parlez à la victime et encouragez la à ne pas bouger.

EQUIPEMENTS du motard :

  • Même pour aller chercher le pain 🥖 on s’équipe. Pas d’exception. Nous ne sommes pas des 🤐 en T-max nous sommes des motards responsables.
  • Rappelons que la combinaisons T-shirt-claquette ne fait pas parti des équipements de protection moto.

Quelques chiffres pas très digestes pour rappel :

  • 54% des chocs lors d’un accident sont des chocs à la tête.
  • 93% des personnes sont mieux protégé avec une veste moto.
  • Dans 99 % des cas, l’insert moto qui sont vendu ne sont pas des dorsales de protections certifiés.
  • 87% des personnes sont protégées avec des gants épais.
  • 29% des blessés sont victimes de lésions orthopédiques, donc les tongs c’est pour la plage.

Voilà j’espère que ce CR bien digeste vous fera passer l’envie de me demander à nouveau d’en rédiger un 😛.

Mais surtout protéger vous et sortez couvert.

Merci Gaëtan pour ce CR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *