CR REG 04– 06/03/22 – Roulage en groupe (par Bertrand)

J’ai un an de permis, A2, et je possède une Yamaha mt 07.

Cette journée de roulage en groupe était la première pour moi, accompagnée d’une première rencontre avec les encadrants de la CASIM 91.

Réveil très tôt en me demandant si j’avais pris une bonne décision quand au fait de participer à cette sortie.

Bon, malgré tout, moi pas en retard, et m’équipe correctement, d’autant plus que j’avais préparé la moto la veille pour ça (vidange, lavage, graissage et autre opération de contrôle).

Bon tout va bien, départ pour le lieux de rassemblement… Face à un bar… Normal quoi… J’arrive, rassemblement de gilets jaunes… Ah non, ce sont les encadrants… Dommage, pas de barbecue sur un rond point à midi…

Je fais connaissance tout doucement, observe un peu les motos présentes et leur pilote… Ça sent bon la bonne humeur.

Bon, ça bouge… Briefing des encadrants avec rappel des règles concernant le roulage. Formation de groupe de niveau. Rappel des consignes de la part des encadrants du groupe, qui m’expliquent le placement, et le mode de fonctionnement du groupe… Et c’est parti.

Pour ma première sortie CASIM 91, je me retrouve dans le groupe intermédiaire. Ben ouais, pas pourri le bébé motard quand même. Je plaisante bien entendu. C’est parce que connais du monde et que j’ai le bras long. Non je plaisante aussi.

Vroom vroom c’est le départ. Sourire dans le casque, mais concentration aussi, car pas envie de faire des bêtises. Je suis juste derrière l’ouvreur, et pas mal de monde me suit… Donc voilà… Pas de pression; Pas de pression, ça va le faire. On roule… L’allure est bonne, je suis sans soucis. Je comprends les signes de l’ouvreur pour la direction à suivre, les obstacles et autres trucs sur la chaussée. Mais par contre, ça caille, j’ai froid aux doigts… Ouille, ça pique…. Vivement la pause…. Ils avaient dit quoi déjà pour la pause ? M’en souviens plus… Et ça fait qu’une demi heure qu’on roule… Le temps est beau, le ciel est bleu,…. Ça roule bien, ça accélère, ça tourne, c’est génial. 

Mes doigts vont mieux… Et c’est déjà la première pause… C’est arrivé vite finalement. Pause conviviale autour d’un petit café. Petit debrief sur la première partie, surtout pour le nouveau. 

On repart. Je change de position. Je me retrouve en troisième. Ça le fait. Toujours avec ce sourire. Des virages, des lignes droites, des erreurs de GPS. Des doutes sur les routes empruntées…. On dirait un parcours spécial GS… Et moi je rigole tout seul dans mon casque… D’où l’expression avoir un pet au casque ? A méditer… 

On s’arrête pour la pause du midi, dans un restaurant gastronomique (Flunch), voire restaurant américain pour une autre partie du groupe. L’ambiance est très sympa, on mange bien. On repart.

Ça tourne, ça roule, ça accélère, ça se perd. Ça fait demi tour. Mais toujours autant de plaisir. 

Nous voici à la fin du roulage. Debriefing de la journée. 

Pour ma part. Ce fut une belle journée. L’accueil formidable, une ambiance conviviale. J’ai apprécié le roulage où la sécurité est le maître mot. Il ne s’agit pas d’une course. Il s’agit d’apprendre à rouler, en groupe, en privilégiant la sécurité et la maîtrise de la moto.

Je me suis senti de plus en plus à l’aise tout au long du parcours. L’équipe d’encadrant est très impliquée dans l’association, distillant conseils et correctifs avec énormément de bienveillance.

Cette association et son message méritent d’être mis plus en avant afin que chaque motard puisse profiter de sa passion du deux roues librement, en toute sécurité, et le plus longtemps possible.

Merci CASIM 91, pour cette première rencontre et cette journée de REG. 

Merci Bertrand pour ce CR et bienvenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.